Accueil Blog Grid OVERWATT ALRENDO, le petit Diavel

ALRENDO, le petit Diavel

Hier à l’occasion de la visite de Connor (responsable Europe de la marque) de Alrendo Motorcycles. nous avons pu voir et essayer la moto Alrendo TS Bravo dans une version de pré-production.

C’est une moto dont nous suivons le développement depuis un moment et nous sommes ravis d’avoir pu enfin la découvrir en vrai!!!

même si de petits changements interviendront dans sa livrée définitive :

Ce sera notamment le cas du bras oscillant qui, à défaut d’être taillé dans la masse comme sur notre moto d’essai, sera usiné dans un pièce de fonte d’aluminium comme c’est le cas sur bon nombre de motos de série. L’amortisseur arrière sera également amélioré pour plus de confort. Au niveau de l’esthétique, les inserts tubulaires sur les côtés seront rouges dans la version définitive. À noter que trois coloris de carénages seront disponibles : Bleu, gris et noir. 

La moto est assez massive, avec un faux air de Ducati Diavel, même si sur la balance elle affiche environ 20kg de moins qu’une zéro SR/F. Les finitions sont relativement bonnes, toujours en tenant compte que la machine est une pré-production. Nous avons été surpris en bien par le tableau de bord énorme TFT qui rend avec visibilité toutes les informations nécessaires. En revanche il n’y a pas de menu pour modifier les réglages ou effectuer un diagnostique. Une application sera néanmoins disponible pour communiquer avec la moto.

Nous avons été également agréablement surpris par la capacité annoncée de la batterie. Avec 16.6kWh ça augure d’une autonomie plus que correcte, surtout avec la motorisation raisonnable de 11kW (6000rpm 150V avec semble-t-il une réduction primaire). Cette puissance donne accès à cette moto aux pilotes dès 16 ans et c’est un bon argument sachant que l’achat d’un tel véhicule peut s’amortir sur de nombreuses années.

Nous avons été également agréablement surpris par la capacité annoncée de la batterie. Avec 16.6kWh ça augure d’une autonomie plus que correcte, surtout avec la motorisation raisonnable de 11kW (6000rpm 150V avec semble-t-il une réduction primaire). Cette puissance donne accès à cette moto aux pilotes dès 16 ans et c’est un bon argument sachant que l’achat d’un tel véhicule peut s’amortir sur de nombreuses années.

Le controller ainsi que le moteur disposent d’un refroidissement liquide. La transmission repose quant à elle sur une courroie crantée, ce qui est un peu la norme sur les motos électriques pour tous les avantages que l’on connaît.

Au niveau du freinage la moto est dotée de doubles étriers radiaux à l’ avant et d’un étrier plutôt efficace à l’arrière (actionné par le levier gauche du guidon). Ceci est d’autant plus important que la moto ne dispose pas d’un frein moteur important lors de la régénération au freinage. Ce paramètre n’est en outre pas ajustable.

Trois modes de conduite (Eco, City et Sport) sont disponibles via un commutateur au guidon.

Une autre excellente surprise est la présence d’une marche arrière ! C’est vraiment bienvenu et rend toute manœuvre d’une simplicité extrême, même pour les plus petits gabarits.

Un astucieux bouton permet de faire avancer la moto au pas. Ça peut être très pratique pour déplacer la moto dans une zone interdite à la circulation. Cette moto est vraiment bien pensée pour la ville.

Revenons maintenant brièvement sur notre petit essai routier !

La prise en main est très facile et naturelle. Malgré une moto imposante on est tout de suite à l’aise et confortable, elle braque bien, se faufile bien et est très agile!!

La façon dont la puissance est diffusée par l’accélérateur est très agréable, progressive et sans “à coup”. C’est là encore une vraie bonne surprise.

Au niveau des performances autant le dire tout de suite ce n’est pas une hyper sport. Si on la compare avec une ZERO S 11kW 14.4kWh, l’accélération n’est de loin pas aussi bonne, Même si la vitesse de pointe est relativement similaire (135 km/h). 

La moto démarre bien mais ne catapulte pas en revanche Le couple arrive vers 40 km/h et permet des relances très sympa!!!N’oublions pas qu’il s’agit d’un équivalent 125cc et que la moto peut atterrir entre les mains d’un jeune sans expérience et là où la ZERO est clairement surpuissante, l’Alrendo sera à notre avis plus adaptée.

Sur la route le comportement de la Bravo est tout à fait agréable, confortable et sécurisant.

Le centre de gravité est très bas et la puissance de freinage est progressive.

La moto est naturellement dotée d’un ABS et également de l’ESP.

Alrendo annonce 400km d’autonomie pour un usage urbain sans dépasser 50km/h. On peut donc s’attendre à pouvoir facilement couvrir 240km lors d’un usage péri urbain ou sur route cantonale.

Le chargeur intégré de 3.8kW permet de recharger la batterie entièrement en moins de 4h sur une borne type 2.

Il est important de noter qu’Alrendo fournit à l’achat de la moto un câble de charge domestique ainsi qu’ un adaptateur type2/type2.

Nous voyons dans cette moto une offre bienvenue pour démocratiser un peu plus la moto électrique. Annoncée à un tarif européen de 9 090€ (bonus écologique de 900& déduit) ce qui au vu des performances est pour l’heure imbattable.

Les premières motos de démonstration seront, selon Alrendo, livrées d’ici fin juin et disponibles à la vente d’ici fin juillet selon les stocks disponibles. 

Nous nous réjouissons de proposer prochainement cette moto à nos clients. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

FICHE PRODUIT

Article relié